Film Les Ponts Transbordeurs du Monde

Pour célébrer la Journée internationale des monuments et des sites, ce 18 avril sortira LES PONTS TRANSBORDEURS DU MONDE, une émission spéciale diffusée en ligne pour faire connaître ce patrimoine et son importance sociale.

Ce court métrage a la particularité d’avoir été réalisé en période d’isolement social, coordonnant le montage des productions apportées en collaboration par chacun des derniers huit ponts transbordeurs au monde et qui sont représentatifs de la révolution industrielle. Ainsi, l’histoire et la signification profonde que chaque pont transbordeur a dans sa communauté seront découverts en synthèse.

Idée, production et réalisation: Silvana Canziani

Bienvenue à bord

C’est sous ce nom qu’a débuté le programme de la Fundación X La Boca et Carlos Oscar Di Lorenzo qui a été déclaré d’intérêt culturel par le ministère de la Culture d’Argentine. Une expérience virtuelle à 360 degrés, qui permettra à n’importe qui, depuis son ordinateur, avec son téléphone portable ou ses lunettes de réalité virtuelle, de faire un voyage sur le transbordeur Nicolás Avellaneda d’une côte à l’autre, de La Boca à Isla Maciel et vice-versa.

Vous pourrez également découvrir l’histoire du transbordeur, le paysage environnant et le patrimoine historique et culturel des deux côtés, puisque le programme virtuel sera complété par des visites guidées de lieux emblématiques.

Vidéo #BAB

Remodelage technique de la nacelle

Le Pont de Biscaye travaille sur un avant-projet de Remodelage technique de la nacelle de transbordement afin d’améliorer son état d’ODD (Objectifs de Développement Durable). À cette fin, en décembre dernier, nous nous sommes rendus à Irun pour visiter l’entreprise Poliester Gabiria, spécialisée dans la fabrication d’enveloppes en polyester renforcé de fibre de verre, ce qui nous a fait très bonne impression.

Le transbordeur flottant Osten-Hemmoor : une scène culturelle en plein air

Le groupe Pojatz qui répète sur le ferry. Photo : Karl-Heinz Brinkmann

Cette année a été difficile en raison des restrictions causées par la Covid-19. Nous n’avons notamment pas pu célébrer le 111e anniversaire du pont comme nous le souhaitions. Cependant, l’année nous a tout de même réservé quelques bonnes nouvelles.

Depuis juin, date à laquelle le pont a été autorisé à reprendre son activité, le flux de visiteurs a augmenté et a dépassé de 35 % le nombre de visiteurs de la saison 2019. Un nouveau record.

De plus, le ferry est devenu une scène pour des événements culturels à ciel ouvert. Cela a commencé par la répétition des musiciens, qui n’étaient pas autorisés à répéter dans des salles fermées, et nous sommes convaincus d’avoir ouvert une nouvelle voie qui nous mènera loin à l’avenir.

Programme radio consacré aux Journées européennes du patrimoine

Fin septembre, nous avons pu profiter depuis le Pont de Biscaye lui-même d’un programme radio sur la chaîne Cadena Ser consacré aux Journées européennes du patrimoine avec Andoni Iturbe, Amaia Sarasola, Begoña Ibarra, Mikel Torres et Nagore Orella.

 

Osten-Hemmoor : la perte totale d’un musée, ou un nouveau départ ?

FährStuv. Photo : Karl-Heinz Brinkmann

Ce printemps, nous avons été choqués par les actes de vandalisme subis par l’espace d’exposition du Pont, qui a été complètement détruit.

Il est important d’aller de l’avant et de se tourner vers l’avenir, et c’est un plaisir de pouvoir annoncer le nouveau projet de musée qui est déjà en cours de réalisation.

Résolument orientés vers l’avenir, nous avons développé un concept qui permettra à tous, y compris aux personnes malvoyantes, d’en savoir plus sur l’histoire du ferry. En outre, la nouvelle salle d’exposition sera conçue pour être polyvalente et pourra être transformée en une salle d’événements avec une petite scène.

Si tout se passe conformément au planning, le nouveau FährStuv sera prêt pour le début de la saison 2022 avec une journée portes ouvertes.

Le Pont de Biscaye face à la Covid-19

Nous avons profité de ces mois de faible activité sociale pour nettoyer et peindre différentes zones de la structure, les salles d’embarquement et les terrasses, ainsi que pour effectuer différentes tâches de maintenance préventive, comme le changement de certaines roues des chariots, le raboutage des câbles de la nacelle et des systèmes d’amarrage.

Les travaux d’entretien au quotidien ont augmenté avec un nettoyage spécial et une désinfection de toute l’installation avec le bactéricide / fongicide / virucide Viribiol plus aidant à combattre et à prévenir la Covid-19.

D’autres travaux notables ont été la signalisation routière pour assurer le contrôle et la sécurité de l’accès à la nacelle au moment de l’arrimage. Et les examens et certifications annuels de toutes les lignes de vie du Pont de Biscaye.

Le transbordeur La Boca-Isla Maciel est de nouveau en service

Un événement historique a eu lieu le 11 septembre. C’est depuis ce jour que le transbordeur Nicolás Avellaneda fonctionne à nouveau, transportant les travailleurs de La Boca et de la Isla Maciel. Depuis la Fundación X La Boca, nous célébrons la mise en marche du pont qu’après de nombreuses années et tant d’efforts, nous avons regagné, avec tous les riverains et les organisations des deux rives du Riachuelo. Une fois de plus, le transbordeur passe d’un côté à l’autre du fleuve, comme en 1914.

Voici une vidéo du premier voyage de cette nouvelle étape.

Les nouveaux horaires de fonctionnement sont : du lundi au vendredi de 8 à 19 heures, et les samedis, dimanches et jours fériés de 10 à 19 heures.

Éclairage de la passerelle panoramique du Pont de Biscaye

L’éclairage de la passerelle a été entièrement renouvelé, avec l’installation de 320 mètres de LED sous la main courante, pour nous adapter aux temps nouveaux en essayant d’être plus durable et de respecter les ODD (Objectifs de développement durable) en matière d’énergie.

 

Ascension du sommet

Le Pont de Biscaye, en collaboration avec Ojoguareña Aventura, a inauguré un nouveau sport d’aventure à couper le souffle. Tous les samedis de 17 à 19 heures, vous pouvez monter au sommet du pont de 61 mètres et prendre une photo du haut pour seulement 12 €.